Cérémonie

Image actualité
Prix de la Recherche 2017

Le Prix de la recherche décerné par l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ) a pour objet de distinguer l’excellence d’une thèse en sciences humaines et sociales. A travers cette initiative, l’Institut entend stimuler la recherche et réunir de jeunes spécialistes dans les domaines de la sécurité et de la justice.

Pour l'année 2017, la thèse récompensée a été choisie par un jury composé d'universitaires et de praticiens et présidé par Monsieur Christian VIGOUROUX. Le prix a été remis le 15 décembre 2017 en présence de Madame la ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation et de Son Excellence Nikolas MEYER-LANDRUT, Ambassadeur d’Allemagne en France.

A été primée la thèse de Madame Camille LANCELEVÉE, soutenue le 25 octobre 2016 à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) et intitulée Quand la prison prend soin, Enquête sur les pratiques professionnelles de santé mentale en milieu carcéral en France et en Allemagne
Le suivi médical en milieu carcéral reste un sujet peu étudié par les sciences sociales. Dans une approche comparative, fruit d’un long travail de terrain en France et en Allemagne, Madame Camille LANCELEVÉE s’est interrogée sur la façon dont les professionnels de santé mentale contribuent à transformer le traitement pénitentiaire. Elle examine également la façon dont la prison modifie les pratiques de soin. La thèse de Madame LANCELEVÉE s'est distinguée par sa thématique exigeante et sa très haute tenue. Les trente autres travaux présentés étaient tous d'un excellent niveau.

L'INHESJ entend contribuer à la production de connaissances sur les enjeux de sécurité et de justice en expérimentant de nouveaux modes de collaboration entre chercheurs et professionnels de la sécurité et de la justice qui viendront nourrir le contenu des formations dispensées. Par le Prix de la recherche, l’Institut poursuit son engagement au bénéfice du monde de la recherche.

Les candidatures pour le prix de thèse 2018 sont ouvertes.

 

Image actualité
Prix de la recherche INHESJ

Le jeudi 13 décembre prochain, Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, viendra remettre le Prix de la recherche 2018 de l'INHESJ.

Chaque année, ce prix vise à distinguer une thèse en sciences humaines et sociales ou en droit portant sur les thématiques de sécurité et de justice.

Cette année, Grégoire Le Quang sera récompensé pour sa thèse portant sur "Construire, représenter, combattre la peur : la société italienne et l’État face à la violence politique des "années de plomb", 1969-1981".

Le jeune docteur y aborde cette période de l’histoire italienne où le terrorisme politique a profondément marqué la société et la vie politique du pays.

Il présente une analyse dont l’originalité est de prendre comme point central la peur en tant que projet politique  et apporte ainsi un éclairage profondément novateur  à la compréhension du phénomène terroriste.  

La cérémonie aura lieu à l'École militaire en présence d'Hélène Cazaux-Charles, directrice de l'Institut, et Christian Vigouroux, président du conseil scientifique de l'Institut et président du jury.

Les prises de parole se conclueront par un discours de la ministre suivi d'un moment d'échanges informels autour d'un café.

Cette cérémonie est en accès libre. L'inscription est obligatoire et le nombre de places limité.

Lieu

École militaire, 1/5 place Joffre, 75007 Paris

Horaire

8h45 (accueil à partir de 8h15)

Les inscriptions sont closes.

Image actualité
""

Les trois promotions annuelles de l’INHESJ ont fait leur rentrée le 18 septembre. Pour cette année qui marquera les 30 ans de l’Institut, 171 auditeurs intègrent les sessions nationales « Sécurité et Justice », « Protection des entreprises et Intelligence économique » et « Management stratégique de la crise ». Une quatrième session « Souveraineté numérique et Cybersécurité », commune avec l’IHEDN, fera sa première rentrée le 4 octobre avec 40 auditeurs.

Les 171 auditeurs des trois promotions annuelles de l’INHESJ ont été désignés par arrêtés du Premier ministre cet été. A raison de 4 jours par mois, ils ont débuté la semaine dernière leur formation qui s’achèvera en juin 2019. Les ministères de l’Intérieur et de la Justice, ainsi que leurs principales directions, ont été directement associés à la construction de l’offre de formation. Ceci a permis d’élaborer un programme à la fois de haut niveau et répondant aux préoccupations des administrations confiant des auditeurs à l’Institut.

Créée avec l’INHESJ en 1989, la session nationale « Sécurité et Justice » fêtera cette année ses 30 ans d’existence. Elle accueille 104 auditeurs, dont 71 hommes et 33 femmes. 60% d’entre eux sont issus du secteur public (Police, Gendarmerie, ministères, services du Premier ministre, Parlement, etc.) et 40% du privé (entreprises privées, professions libérales, journalistes).

La 22e promotion de la session « Protection des entreprises et Intelligence économique » reçoit 41 auditeurs, parmi lesquels 36 hommes et 5 femmes. Ils proviennent à parts égales du public (ministères et forces de sécurité principalement) et du privé (PME, grands groupes, chambres de commerce et d’industrie).

Pour sa 6e édition, la session « Management stratégique de la crise » est composée de 26 auditeurs (54% d’hommes et 46% de femmes). 73% proviennent du secteur public (administrations territoriales, ministères, forces de sécurité, ONG) et 27% du privé (entreprises privées et médias).

Alternant séminaires, témoignages de personnalités reconnues dans leur domaine, exercices pratiques, visites de terrain et travaux de groupe, ces formations contribuent à la préparation des cadres des secteurs public et privé à l’exercice de leurs fonctions.

Image actualité
Edouard Philippe Premier ministre INHESJ

Le 16 février 2018, monsieur le Premier ministre Edouard Philippe était devant les auditeurs des sessions nationales de l'INHESJ et de l'IHEDN (Institut des hautes études de défense nationale) pour une allocution solennelle qui a souligné l'importance d'une pensée stratégique pour la défense, la sécurité et la justice.

A l'occasion de son intervention, le Premier ministre a affirmé le rôle de l'INHESJ, désigné pour porter le secrétariat général du Conseil scientifique sur les processus de radicalisation, comme institut de recherche au service de l'action publique.

 

Voir la vidéo de l'intervention

Télécharger l'allocution de Monsieur Edouard Philippe

Image actualité
""

Jeudi 14 juin, la cérémonie de clôture est venue mettre un terme à une riche année d’études pour les 160 auditeurs des sessions nationales de l’INHESJ. A cette occasion, la promotion « Sécurité et Justice » a été baptisée du nom du Colonel Beltrame, une première dans l’histoire de l’Institut. Damien Beltrame, frère du Colonel, s’est vu remettre une médaille honorifique des mains de la direction.

Par ce premier baptême de la session nationale « Sécurité et Justice », l’Institut a souhaité mettre l’accent sur les valeurs et les symboles de l’acte d’héroïsme accompli par Arnaud Beltrame lors de l’attaque terroriste survenue à Trèbes en mars dernier.

 

Hélène Cazaux-Charles, directrice de l’INHESJ, et Thierry Leleu, président du conseil d’administration de l’INHESJ, ont remis à Damien, frère du colonel Beltrame, la médaille honorifique de l’Institut. Ce dernier s’est dit « honoré d’être présent » pour cette cérémonie, a remercié les auditeurs qui ont fait le choix de baptiser leur promotion du nom du Colonel Beltrame, faisant ainsi « perdurer sa mémoire, son acte, son geste ».

Le général François Gieré, directeur des opérations et de l’emploi à la direction générale de la Gendarmerie nationale (DGGN), a pour sa part remercié les auditeurs pour ce choix « qui honore toute la Gendarmerie, d’autant plus que c’est une institution à caractère civil qui rend hommage à un militaire ». Il a par ailleurs souligné l’importance d’un tel choix, « qui vous oblige [les auditeurs] par son exemple et son engagement ».

 

Discours de M. le Préfet Thierry Leleu, conseiller d'État, président du conseil d'administration de l'INHESJ

Discours de François Gieré, directeur des opérations et de l’emploi à la direction générale de la Gendarmerie nationale (DGGN)