IHEMI

Politique de prévention des risques et contestation des normes

Fil d'Ariane

Le contenu de cette page a été écrit et publié sous la direction de l'Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ) qui a rejoint l'Institut des hautes études du ministère de l'Intérieur (IHEMI) le 1er janvier 2021. Il était important pour la direction de l'IHEMI de conserver l'ensemble du contenu de l'INHESJ, qui constitue désormais la mémoire de l'institut.

LIREC n° 32
Politique de prévention des risques et contestation des normes
01 février 2012

L'Institut Marcel Mauss a organisé le 17 janvier 2012 une journée d'études intitulé Obéir et désobéir consacrée à la place et à l'émergence de la notion d'obéissance dans notre patrimoine culturel et juridique. Cette approche a permis de traiter également les conditions d'apparition de la désobéissance organisée. Parmi les intervenants, le sociologue Albert Ogien a développé une réflexion sur les concepts de désobéissance civile et de soft law. Sa vision intéresse directement la politique de prévention des risques puisqu'elle traite directement de la question de la légitimité de la norme et de l'autorité qui l'édicte. Le récent épisode de la gestion de la grippe H1N1 par l'Etat et le mouvement de désaveu de la population qui, dans son ensemble, n'a pas suivi les prescriptions des pouvoirs publics illustrent que cette légitimité ne peut pas (plus) être tenue pour acquise a priori.

Téléchargement