INHESJ

Renoncer à sortir seul·e de chez soi : Un comportement d'évitement touchant 17 % de la population

Fil d'Ariane

La Note n° 25
Renoncer à sortir seul·e de chez soi : Un comportement d'évitement touchant 17 % de la population
25 septembre 2018

Pour des raisons de sécurité, les individus peuvent développer des attitudes, des comportements particuliers, afin de se tenir éloignés des lieux, des personnes, ou des situations jugées dangereuses (DuBow et al., 1979). Appelées « comportements d’évitement », ces précautions prennent différentes formes et peuvent aller jusqu’au renoncement à sortir seul·e de chez soi. Néanmoins, ces comportements peuvent être « dysfonctionnels », c’est-à-dire ne pas rassurer efficacement et nuire à la qualité de vie (Gray et al., 2011). Ces précautions peuvent aussi avoir des « coûts cachés », comme la réduction de la mobilité (Gray et al., 2011).

L’enquête de victimation « Cadre de vie et sécurité » (CVS) permet d’étudier plusieurs aspects du renoncement à sortir seul·e de chez soi pour des raisons de sécurité. Entre 2007 et 2017, plus de 170 000 répondants âgés de 14 ans et plus et résidant en France métropolitaine ont été interrogés sur ce sujet. Cette étude a pour principal objectif de présenter une analyse descriptive de ce phénomène tel qu’il se produit en France métropolitaine, mais pas d’en identifier les prédicteurs.

Près d’une personne sur six (17%) renonce à sortir seule de chez elle pour des raisons de sécurité. Cette forme d’évitement change selon les caractéristiques individuelles: elle est plus répandue parmi les femmes, ainsi que les personnes les plus âgées et les plus jeunes. Les victimes sont relativement plus nombreuses à éviter de sortir, surtout quand l’atteinte qu’elles ont subie s’est déroulée dans leur quartier.

Enfin, les individus renoncent davantage à sortir lorsqu’ils se sentent en insécurité dans leur quartier, ou sont gênés par l’observation de phénomènes liés à la drogue et à la consommation exagérée d’alcool.

Mots-clés : Perceptions et observations par la population
Téléchargement

Derrière cette publication

Hugo D’Arbois de Jubainville En savoir plus

Hugo D’Arbois de Jubainville

Fonction Chargé d’études
Discipline Criminologie