INHESJ

Les violences et les incivilités recensées dans le football amateur - saison 2015/2016

Fil d'Ariane

La Note n° 9
Les violences et les incivilités recensées dans le football amateur - saison 2015/2016
01 janvier 2017

Au cours de la saison sportive 2015/2016, 10 977 matchs ayant généré des incidents ont été reportés dans l’outil de recensement de la Fédération française de football (FFF) (contre 12 476 pour la saison 2014/2015). Cette baisse est principalement due à la plus faible participation des ligues et des districts dans l’effort de recensement des violences occasionnées. Sur l’ensemble des matchs effectivement couverts, la part des rencontres ayant fait l’objet de violences ou d’incivilités est stable (1,4 %). La proportion de matchs à incidents diminue toutefois à la mi-saison mais les tensions semblent reprendre en fin de saison lorsque l’enjeu sportif est plus fort.

Les arbitres, victimes de 41 % des incidents recensés, subissent principalement des violences verbales (86 % des cas).

Les hommes, et en particulier les footballeurs âgés de 17 à 18 ans, sont les plus exposés aux violences. Près de 3 % des rencontres entre des joueurs en catégorie masculine de cet âge occasionnent des incidents. 62 % de ces violences sont commises à la fois par un joueur et envers un autre sportif.

Le futsal est un sport qui se distingue du football par son environnement et ses règles du jeu. Les violences occasionnées se différencient également puisque les auteurs des atteintes sont relativement plus souvent des spectateurs (17 % lors de la saison 2015/2016 contre 3 % pour le football). L’Observatoire des comportements révèle d’ailleurs de plus en plus d’incidents commis par les spectateurs durant les matchs de futsal : le public était à l’origine de 17 % des incidents recensés lors la saison dernière contre 6 % lors de la saison 2009/2010.

Mots-clés : Autres Autres études
Téléchargement

Derrière cette publication

Camille Vanier En savoir plus

Camille Vanier

Fonction Chargée d’études
Discipline Criminologie