INHESJ

Les policiers et gendarmes tués et blessés en 2017

Fil d'Ariane

La Note n° 27
Les policiers et gendarmes tués et blessés en 2017
16 octobre 2018

L’année 2017 fut marquée par la mort de 15 policiers et gendarmes tués durant l’exercice de leurs fonctions. Parmi eux, 7 étaient fonctionnaires de police. Quatre sont décédés en mission lors d’opérations de police et 3 sont morts en service, c’est-à-dire durant les heures de travail en dehors des missions opérationnelles. Pour la première fois, la gendarmerie ne comptabilise aucun militaire décédé en mission. Elle recense cependant 8 gendarmes morts en service.

Par ailleurs, 18 316 policiers et gendarmes ont déclaré avoir été blessés ou s’être blessés dans le cadre de leurs activités, que ce soit en mission de police ou durant les heures de service. Un peu plus de la moitié a été blessée en mission (51 %), soit 9 386 agents actifs (5 164 policiers et 4 222 gendarmes). Ce nombre est en baisse de 5 % comparé à l’année 2016. Concernant les blessures survenues en service, 8 930 policiers et gendarmes ont déclaré avoir été ou s’être blessés en 2017 (respectivement 5 940 et 2 990) contre 8 875 en 2016.

Un peu moins de la moitié des blessures recensées pour les gendarmes lors d’opérations de police sont consécutives à une agression (46 %). Cette proportion est en baisse de près de 3 points comparée à 2016 (49 %). Concernant la police, le nombre de blessures par arme recensées en mission connaît une baisse de 40 % entre 2016 et 2017. Parmi les policiers blessés en mission, 64 % assuraient des missions liées à la sécurité publique et 28 % étaient affectés au sein de la Préfecture de police. 

 

Mots-clés : Violences aux personnes Atteintes en milieu professionnel
Téléchargement