INHESJ

La cybercriminalité et les infractions liées à l'utilisation frauduleuse d'internet en 2016

Fil d'Ariane

La Note n° 21
La cybercriminalité et les infractions liées à l'utilisation frauduleuse d'internet en 2016
25 novembre 2017

En 2016, 9 241 infractions liées aux systèmes d’information et aux systèmes de traitement automatisé des données (STAD) ont été enregistrées par la police nationale et la gendarmerie nationale. Ces infractions consistant pour l’essentiel en l’accès ou au maintien frauduleux dans un STAD (dont 15,9 % impliquant l’altération du fonctionnement ou la modification ou la suppression de données). Entre 2015 et 2016, le nombre d’atteintes aux STAD constatées par la police et la gendarmerie diminue (- 6,2 %, soit - 612 faits).

Les infractions aux droits des personnes résultant de traitements informatiques restent stables entre 2015 et 2016, soit 1671 faits.

Sur la même période, les infractions à la loi sur la presse portant atteinte aux individus et commises par l’utilisation des NTIC ont légèrement diminué de 1,9 % (- 187 faits enregistrés). Le nombre de ces infractions s’élève ainsi, en 2016, à 9 481.

Les infractions liées à la pédopornographie et à la mise en péril des mineurs, cibles particulièrement vulnérables sur internet, ont fait l’objet de 3 331 enregistrements par la police et la gendarmerie. Ces atteintes, qui augmentent depuis 2013 (+ 43,1 % soit 1 003 faits supplémentaires), consistent, pour près de 70 % d’entre elles, en la diffusion ou la détention d’images à caractère pédopornographique.

Mots-clés : Infractions économiques Cybercriminalité
Téléchargement

Derrière cette publication

Aurélien Langlade En savoir plus

Aurélien Langlade

Fonction Adjoint au chef de l’ONDRP
Discipline Criminologie