Les policiers et gendarmes décédés et blessés en 2018

Les policiers et gendarmes décédés et blessés en 2018

La Note de l'ONDRP Nº 39

Date de publication

En 2018, 25 policiers et gendarmes ont été tués durant l’exercice de leurs fonctions (contre 15 décès en 2017). Parmi eux, 11 étaient fonctionnaires de police. Quatre sont décédés en mission lors d’opérations de police et 7 sont morts en service, c’est-à-dire durant les heures de travail en dehors des missions opérationnelles. La gendarmerie compte 14 militaires décédés, dont 9 en mission.

Par ailleurs, 20 306 policiers et gendarmes ont déclaré avoir été blessés ou s’être blessés dans le cadre de leurs activités, que ce soit en mission de police ou durant les heures de service. Un peu plus de la moitié a été blessée en mission (53 %), soit 10 790 agents actifs (6 002 policiers et 4 788 gendarmes). Ce nombre est en hausse de 15 % comparé à l’année 2017. Par ailleurs, 9 516 policiers et gendarmes ont déclaré avoir été blessés ou s’être blessés en service en 2018 (respectivement 6 851 et 2 665), contre 8 930 en 2017.

Près de la moitié des gendarmes blessés lors d’opérations de police sont consécutives à une agression (48 %). Ce chiffre est en augmentation de près de 20 % en 2018. Concernant la police, le nombre de policiers blessés par arme recensés en mission connaît une hausse de 60 % entre 2017 et 2018. Parmi les policiers blessés en mission, 64 % assuraient des missions liées à la sécurité publique et 25 % étaient affectés au sein de la Préfecture de police de Paris. 

note_39.pdf386.77 Ko