Les "Rendez-vous de la recherche" en Février

20 février, Ecole MIlitaire à Paris

Les inscriptions sont closes.

Mme Martine Herzog-Evans, professeur de droit pénal et de criminologie à la faculté de droit de Reims abordera « l'analyse de la psychopathologie, des besoins criminogènes et des facteurs de risque spécifique chez les auteurs d'attentats terroristes en France avant 2012 et après ».

La professeure Martine Evans (aka Herzog-Evans) (PhD) enseigne le droit pénal, l’exécution des peines et la criminologie à l’Université de Reims, France. Ses objets principaux de recherche sont la probation, la prison, le suivi et le traitement des condamnés par les divers praticiens de la chaîne pénal, avec pour compas théoriques la légitimité de la justice, la justice procédurale et les modèles criminologiques « données acquises de la science ». Ses recherches sont tantôt juridiques (modélisation et analyse juridiques), tantôt empiriques (recherches de terrain), tantôt théoriques (modèles criminologiques). Ses publications, très nombreuses (http://herzog-evans.com) en anglais et français balayent ainsi le droit et la criminologie, voire la psychologie forensique. Ses derniers ouvrages sont : Droit de l’exécution des peines. Paris: Dalloz, 2016, 5e et (édité), Offender release and supervision: The role of courts and the use of discretion. Nijmegen : Wolf Legal Publishers, 2015. Elle vient de publier un rapport d’évaluation sur la mise en œuvre de la libération sous contrainte (Mission Droit et Justice, sept. 2017). Elle est membre de la Société Européenne de Criminologie et membre fondateur de la International Society for Therapeutic Jurisprudence. Elle a été l’un des trois experts rédacteurs de la recommandation CM/Rec(2012)12 sur les détenus étrangers.

Elle réalise aussi des montages et analyses de programmes. Elle a ainsi été membre du conseil scientifique de la Juridiction Drogue de Bobigny. Elle est en cours de développement d’un programme de traitement de violences domestiques dans l’agglomération de Reims et de Châlons, pour les parquets de ces juridictions. Elle vient d’achever un travail d’expert et de direction d’un groupe international d’experts ayant développé un programme de désengagement de l’extrémisme et de l’extrémisme violent (RIVE), financé par l’administration pénitentiaire et mis en œuvre par une association, puis a mesuré sa mise en œuvre effective. Elle a mené trois recherches sur ces publics extrémistes : comparaison de deux outils d’évaluation du risque (parution le 7 février 2018 à European Journal of Probation) ; psychopothologie de quarante sujets terroristes ; besoins criminogènes généraux et spéciaux de quarante sujets terroristes.

Elle est en cours de direction, avec l’un de ses co-expertRIVE, d’un ouvrage international intitulé Evidence-Based Work with Violent Extremists: France as a case example, qui sera publié aux éditions Lexington Books, dans lequel elle a rédigé quatre chapitres.


Mme Marie Perrier, doctorante sous l'égide de Mme Evans et officier de gendarmerie, présentera ses travaux intitulés « étude psycho-criminologique du terrorisme au féminin en France depuis 2012 ».