L'analyse comportementale, aide à l'enquête judiciaire

Séminaire du 19 septembre 2018 de 18h00 à 20h00

Interventions du Capitaine Elen VUIDARD, analyste comportementale, chef adjointe au Département des sciences du comportement au Service central du renseignement criminel, Pôle judiciaire de la gendarmerie nationale, et de Monsieur Cyril PAQUAUX, juge d'instruction, Tribunal de grande instance de Paris.

L’analyse comportementale, popularisée sous le vocable anglo-saxon de profiling, est beaucoup moins répandue en France qu’aux Etats-Unis. Si l’analyse criminelle existe en France depuis de nombreuses années, l’utilisation de l’analyse comportementale a été officieuse pendant plusieurs années. Mais, depuis 2014, les services de police et les unités de gendarmerie ont recruté des spécialistes censés apporter leurs compétences en matière d’analyse comportementale. Si le champ d’application privilégié de l’analyse comportementale concerne les tueurs en série, il a vocation à s’appliquer à d’autres affaires comme des homicides uniques ou les viols particulièrement difficiles à résoudre. L’analyse comportementale est ainsi une technique d’aide à l’enquête alliant les protocoles traditionnels d’investigation, l’analyse de données objectives issues de la procédure et des connaissances approfondies en psycho-criminologie. Elle est fondée sur des connaissances liées à la compréhension du comportement humain et pouvant requérir l’accès à des systèmes automatisés de traitement de données judiciaires. Les échanges de ces nouveaux « rendez-vous de la recherche » porteront donc sur les méthodes mises en œuvre par le département des sciences du comportement de la Gendarmerie nationale et l’exploitation des informations collectées, ainsi que le régime juridique qui leur est applicable, dans le cadre d’une instruction.

Les inscriptions pour cet évènement sont closes.