INHESJ

Le risque majeur naturel : l'apport de l'anticipation

Fil d'Ariane

LIREC n° 60
Le risque majeur naturel : l'apport de l'anticipation
04 octobre 2019
Nouvel opus de la Lettre d'information sur les risques et les crises, consacré à l'apport de l'anticipation dans le cadre de la gestion des risques naturels de grande ampleur.

Cet opus de la Lettre d'information sur les risques et les crises est consacré à l'apport de l'anticipation dans le cadre de la gestion des risques naturels de grande ampleur.

Vagues de chaleur ; feux de forêt ; inondations ; volcans ; ouragans et tsunami... sous la pression de plusieurs facteurs (réchauffement, démographie, urbanisme), les phénomènes naturels de grande ampleur se multiplient et leurs conséquences s'intensifient. Comment faire face à ces crises lorsqu'elles surviennent, ou plutôt avant qu'elles ne surviennent ? Ce sont souvent les actions conduites au préalable qui s'avèrent les plus déterminantes au moment de faire face à la catastrophe.

Dans les services publics comme pour les assureurs et autres acteurs privés, que fait-on pour anticiper ? Quelles sont les meilleures pratiques ? Quels apports de la recherche pour améliorer les processus d'anticipation et en quoi ceux-ci permettent-ils d'améliorer les prises de décision au moment crucial ? C'est l'axe de réflexion qui vous est proposé par les auteurs de ce dossier, chercheurs et acteurs spécialistes de ces questions.

Hors dossier, la rubrique "point de vue" propose un article de Martial Le Guédard, chargé de mission de l'Institut, sur l'impact de la prolifération du numérique sur l'environnement. Comment appréhender ces enjeux ? Quelles réponses et quelles méthodes pour changer ?

Mots-clés : Climat, environnement, santé Gestion de crise Gestion des risques Géographie, territoires

Derrière cette publication

cheila duarte colardelle En savoir plus

Cheila Duarte-Colardelle

Fonction Chargée de recherche, rédactrice en chef de la LIREC
Discipline Sciences de gestion