Cahiers de la recherche

Au sein des Cahiers de la sécurité et de la justice, la nouvelle rubrique « Cahiers de la recherche » accueillera prochainement des contributions scientifiques selon un processus de révision par les pairs (peer-review).

Ligne éditoriale

Ces Cahiers de la recherche s’inscrivent dans une perspective pluridisciplinaire, avec un ancrage dans le droit et les sciences sociales (science politique, sociologie, histoire, etc.), avec une ouverture vers les sciences appliquées (sciences de l’ingénieur, sciences de la santé comme l’épidémiologie) et les « interdisciplines » (bioéthique, cybernétique, intelligence artificielle, etc.) mais aussi les sciences formelles (mathématiques, informatique, statistiques, théorie des jeux, etc.) et les sciences naturelles (neurosciences, etc.).

Tout en s’ouvrant à l’ensemble de ces thématiques, la rubrique sera plus particulièrement construite autour d’un questionnement sur la notion de prévention.

Le monde académique anglophone témoigne en effet d’un intérêt soutenu pour le thème de la prévention, un intérêt bien moins présent en France, ou du moins pas de manière systématique et spécialisée. Sont inclus, en plus de la prévention de la délinquance et de la radicalisation, tous types de prévention ayant un lien avec la sécurité et la justice : prévention de la récidive, mais aussi des crises et accidents, des risques (écologiques) et des violences de masse, ou encore des addictions (avec ou sans substance), des violences aux personnes, préparation de la résilience, etc.

Tous les articles de cette rubrique seront publiés en accès libre sur le site web de l’INHESJ au moment de la parution du numéro concerné des Cahiers de la sécurité et de la justice. Chacun fera l’objet d’une promotion dédiée en étant annoncé et valorisé sur les supports de communication digitale de l’Institut : site web ; réseaux sociaux ; infolettre.

Consignes générales aux auteurs

Les envois s’effectuent sous format électronique et modifiable à l’adresse : communication [at] inhesj.fr.

Découvrez l'ensemble des modalités d'écriture et de sélection des articles en téléchargeant l'appel à contribution.

Appel à contribution 2019

Le premier appel à contributions porte sur la thématique suivante : la prévention de la délinquance.

Télécharger la version imprimable

Argument

Bien que la sociologie de la police, notamment, ne fasse pas sienne une telle opposition, les politiques publiques de sécurité françaises continuent à vivre sur une dichotomie entre prévention et répression de la délinquance. Mais, alors que des pays comme l’Angleterre, les Pays Bas, les États-Unis ou le Canada – pour ne citer que quatre exemples significatifs — ont su développer leurs capacités de recherche dans le domaine de la prévention de la délinquance, et notamment creuser la question des programmes efficaces (le « what works »), la France est restée à l’écart de cet investissement scientifique.

La recherche francophone éprouve ainsi des difficultés à dépasser une analyse chronologique de la prévention de la délinquance, faisant de celle-ci une politique publique marquée par l’apparition successive de plusieurs modèles d’action envisagés dans une dynamique concurrentielle. Les travaux de référence dans le domaine sont issus de la recherche anglophone, à l’instar du Handbook of Crime Prevention and Community Safety dirigé par Nick Tilley et Aiden Sidebottom du Department of Security and Crime Science de l’University College London (2017, 2e éd.). L’absence de structuration en France d’un courant scientifique, appuyé sur des enquêtes de terrain, sur la prévention de la délinquance s’avère d’autant plus problématique aujourd’hui avec la mise à l’agenda public de la prévention de la radicalisation jihadiste et d’une police de sécurité du quotidien (PSQ). Il semble dès lors pertinent de nourrir la réflexion en participant à la circulation du savoir en la matière.

Articles sur la prévention de la délinquance

Les contributions attendues pourraient s’inscrire dans l’un ou plusieurs des axes présentés ci-après :

  • L’état des lieux concernant un ou des programmes de prévention de la délinquance en France (acteurs, objets, cibles, résultats, gouvernance nationale et internationale, etc.) ;
  • L’analyse (conception et mise en œuvre) de matrices d’évaluation d’impact des programmes de prévention de la délinquance dans leur diversité (socio-économiques, éducatifs, situationnels, etc.) ;
  • « L’état des savoirs » sur la prévention de la délinquance, quid de la notion de désistance, notamment à l’échelle France / Amérique ;
  • L’articulation des différents courants scientifiques actifs en sociologie de la déviance et de la conformité (justice restauratrice, justice procédurale, etc.).

Parmi les contributions particulièrement recherchées, mentionnons l’examen critique des plans successifs de prévention adoptés sous l’égide du CIPDR et le « mille-feuille » administratif (CLSPD, GLTD, ZSP, etc.) chargé de leur déploiement sur le terrain ; ou encore l’analyse d’un ou plusieurs problèmes sociaux (p. ex. : violence et radicalisation, émeutes urbaines, conduites addictives, etc.) ; ou enfin l’analyse d’un ou plusieurs outils de politique publique (p. ex. : vidéosurveillance, prévention spécialisée, pédagogie du droit, rénovation urbaine).

Articles varia

Les « Cahiers de recherche » accueillent également des contributions n’entrant pas dans le périmètre de l’appel à contributions mais traitant des questions de sécurité et de justice, et particulièrement sur la dimension prévention de ces questions.

Calendrier 2019

Pour participer au premier numéro, les propositions d’articles devront parvenir avant le 31 juillet 2019.

Vous pouvez cependant envoyer des articles ou des propositions d’articles varia tout au long de l’année.

Parution du premier numéro : fin 2019 / début 2020.

Contact

Pour toute question, merci d’adresser un courriel à l’adresse suivante : communication [at] inhesj.fr.