Les actes de destruction et de dégradation de voiture

flash

Flash' Crim Nº 20

Date de publication

En 2017, on estime que 1 525 000 ménages résidant en France métropolitaine ont été victimes d’actes de destruction et de dégradation de leur voiture, ce qui équivaut à 6 %
des ménages en possédant une. Cet indicateur, qui prend également en compte les actes de destruction et dégradation de voiture commis au cours de vol ou de tentative de
vol a fortement diminué. En 10 ans, de 2007 à 2017, le nombre de ménages victimes a diminué de plus du quart, ce qui représente environ 500 000 ménages victimes en
moins. La légère hausse observée lors de la dernière enquête semble principalement due à une recrudescence des actes de vandalisme de faible gravité.

flash_20.pdf233.72 Ko
Thématiques