INHESJ

Projets nationaux

Fil d'Ariane

Les projets nationaux

L'ONDRP collabore avec de nombreux services opérationnels, notamment des ministères de l'Intérieur et de la Justice, afin de collecter des informations détaillées sur la délinquance et les réponses pénales. Ces collaborations permettent d'enrichir les bases de données de l'Observatoire, et de couvrir des champs infractionnels qui ne le seraient pas par ailleurs. Elles permettent d'offrir des outils d'analyse pour le pilotage des politiques publiques de sécurité.

Cybercriminalité

L’ONDRP a mis en place plusieurs partenariats afin de construire des données sur la cybercriminalité à partir d’une approche multi-sources. Cette thématique a la particularité de couvrir un champ infractionnel large et d’impliquer des acteurs très variés, entravant ainsi la comparabilité des données sur ce phénomène.

Le premier volet de ce projet est réalisé à partir de données de la Direction régionale de la police judiciaire (DRPJ) de la Préfecture de police. Il porte sur un champ infractionnel hétérogène, impliquant plusieurs brigades de police :

Le deuxième volet de ce projet est réalisé à partir de données du Centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N) du Pôle judiciaire de la gendarmerie nationale (PJGN). Il porte plus spécifiquement sur les atteintes sexuelles sur mineurs en ligne. 

Radicalisation

La mesure 35 du plan national de prévention de la radicalisation « Prévenir Pour Protéger », en date du 23 février 2018, prévoit que des chercheurs puissent accéder à certaines données anonymisées extraites du Fichier de traitement des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT). 

À ce titre, l’INHESJ et l’ONDRP ont été sollicités pour réaliser une étude à partir de ces données. Depuis la signature d’une convention entre l’INHESJ et l’Unité de coordination de la lutte anti-terroriste (UCLAT) en juillet 2019, trois agents de l’ONDRP analysent les données mises à disposition.