Session nationale Sécurité et Justice

 
Promotion de la 28e session nationale « Sécurité et Justice » 2016-2017

Promotion de la 29e session nationale « Sécurité et Justice » (2017-2018).

Afin de permettre à un public de haut niveau concerné par les problématiques de sécurité et de justice d’appréhender les risques et menaces contemporains, l’INHESJ propose depuis sa création, en 1989, la session nationale « Sécurité et Justice ».

Objectifs de la formation

Le cursus s’articule autour de trois grands objectifs :

  • Expliquer la place et le rôle des acteurs concourant à la sécurité nationale.
  • Appréhender les grands enjeux contemporains de la sécurité et de la justice.
  • Intégrer à la réflexion les dimensions de complexité, veille, anticipation et résilience.

Publics

La centaine d'auditeurs de la session nationale « Sécurité et Justice » est prioritairement choisie parmi les :

  • élus nationaux et locaux ;
  • membres du Conseil économique, social et environnemental (CESE) ;
  • magistrats de l’ordre administratif, financier et judiciaire ;
  • administrateurs des assemblées parlementaires et du Conseil économique, social et environnemental ;
  • hauts fonctionnaires d’État, territoriaux et hospitaliers membres des corps recrutés par la voie de l’École nationale d’administration (ENA) ou de niveau équivalent, agents contractuels de haut niveau ;
  • commissaires divisionnaires de la Police nationale ;
  • officiers supérieurs des trois armées, de la Gendarmerie nationale et des Sapeurs-pompiers, du grade de colonel ;
  • universitaires et chercheurs de haut niveau des secteurs public et privé ;
  • directeurs de préfectures et fonctionnaires du cadre national des préfectures, notamment responsables des services interministériels de défense et de protection civile (SIDPC) et assimilés ;
  • cadres supérieurs, dirigeants et associés d’entreprise ;
  • membres des professions libérales ;
  • dirigeants syndicaux nationaux ;
  • journalistes ;
  • personnalités qualifiées exerçant dans les secteurs économique, social, scientifique, juridique, associatif, culturel et cultuel ;
  • institutions européennes ;
  • institutions étrangères (corps supérieurs de la Police, de l’Armée et de la Justice), sur proposition de leurs autorités nationales respectives, relayée par les ambassades ;
  • salariés étrangers issus du secteur privé exerçant leur activité en France.

Organisation pédagogique

La session est rythmée par 4 grands temps :

  1. Des séminaires mensuels faisant intervenir des acteurs de premier rang : responsables publics et privés, experts, universitaires, etc.
  2. Des travaux de groupes : chaque groupe établit un rapport collectif sur un sujet proposé par l’Institut. Ce travail débouche sur des préconisations, susceptibles d'être transmises aux administrations concernées.
  3. Des déplacements sur le terrain permettant des échanges d’expériences entre professionnels et auditeurs (visites dans des structures traitant des problématiques de sécurité et de justice, participation en tant qu’observateur à des missions de justice, police, gendarmerie, douanes, sécurité civile ou encore démonstrations des forces mobiles – CRS et gendarmes mobile – et des groupes d’interventions – RAID, GIGN, BRI).
  4. Deux voyages d’études : le premier, consacré à l’Union européenne est organisé à Bruxelles et La Haye (visite des institutions européennes, notamment le Conseil de l’Union européenne, la Représentation permanente de la France, la Commission européenne ou encore le Parlement européen) et intervient en début de session. Le second clôture le cursus. Il se déroule généralement dans une capitale européenne (par exemple, ces dernières années : Grèce, Algérie, Bulgarie, Serbie, Croatie, etc.).

Durée de la formation

De septembre à juin.

La durée des séminaires est en moyenne de quatre jours par mois, deux demi-journées étant réservées aux travaux de groupes.

Lieu de la formation

La majorité des séminaires thématiques mensuels a lieu au siège de l’Institut à Paris, à l’École militaire.

Droits d'inscription

Les droits d’inscription à la session nationale « Sécurité et Justice » varient entre 4 000€ et 7 500€ selon la structure d'emploi de l'auditeur (se référer à la présentation de la formation disponible en téléchargement dans la colonne de droite).

Candidatures

Les candidatures pour la session 2018/2019 sont closes.

Ouverture des candidatures pour la session 2019/2020 début 2019.

Contact

formation@inhesj.fr

01 76 64 89 49

 

LIENS UTILES


Arrêté du 9 juillet 2018 portant désignation des auditeurs diplômés de la vingt-neuvième session nationale « sécurité et justice » (2017-2018) de l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice

Arrêté du 26 juillet 2018 portant désignation des candidats admis à suivre la trentième session nationale « sécurité et justice » (2018-2019) de l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice