Le plateau technique de formation

Strustures privées

Un centre de formation d’excellence
à la gestion de crise

L’institut dispose, depuis 2007, d’un centre spécifique pour les formations à la gestion de crise. Ce centre permet de reconstituer une cellule de crise au sein d’une organisation (quelle que soit sa nature, son positionnement ou sa taille), pouvant accueillir jusqu’à 20 participants.


Ces salles de crise sont équipées des moyens techniques les plus performants, aussi proches que possible de la réalité vécue par les stagiaires. Le centre dispose également d’une salle dédiée à la communication et au médiatraining.

Ce dispositif de mise en situation permet de faire vivre aux participants des situations de crise complexes où la prise de décision est soumise à de multiples pressions. Une équipe pluridisciplinaire composée des formateurs de l’institut et d’intervenants opérationnels issus des administrations ou du monde de l’entreprise assure l’animation.

L’interface entre les joueurs et les animateurs de ces simulations est assurée par un logiciel dédié spécifique, créé par le Département Risque et Crises. Il permet de mettre en œuvre les scénarios d’exercice imaginés par le Département pour chacune des organisations qui le sollicitent, en reconstituant des situations réalistes, en intégrant une pression médiatique permanente (journaux TV, presse écrite, médias sociaux…). Ces scénarios sont régulièrement revus et actualisés avec les professionnels des thématiques concernées.

Plus d’une vingtaine de scénarios ont été développés par le Département Risques et Crises, afin de répondre aux menaces actuelles (terrorisme, inondations, épidémies, cyber crises, attentats, etc.).

Pendant et à l’issue de l’exercice, une analyse accompagnée est réalisée avec les joueurs, pour apporter un éclairage sur les processus de décision, les comportements humains, les procédures d’organisation, le travail collaboratif interne et avec les partenaires extérieurs. Des solutions de remédiations sont proposées et discutées avec les apprenants.