INHESJ

Module "Vers une vision globale et transversale de la crise"

Fil d'Ariane

Domaine Risques et crises
Type de formation Formation sur-mesure
Public Tout public
Le département « Risques et crises » de l’INHESJ propose des formations sur-mesure dont les contenus sont adaptés à la demande et au besoin exprimé, sur la base de modules préexistants. Ils peuvent être associés librement pour composer une formation. Le département « Risques et crises » vous accompagne pour définir votre besoin, établir l’ingénierie pédagogique, faire appel aux intervenants adéquats parmi son réseau d’experts de confiance et organiser la logistique de la formation.

Objectifs

Socle commun indispensable afin d’acquérir une vision partagée de la crise. Ce module n’est pas séquençable.

Organisation

Thème 1 : qu'est-ce que la crise ?

La crise est omniprésente : rappel des fondamentaux de ce mot, ses origines et ses caractéristiques.

  • Vocabulaire et bases des Cindyniques (sciences du danger, « kindunos » en grec)
  • Contexte des risques et des crises : aléas (événement déclencheur), enjeux (humain, organisationnel et communicationnel), vulnérabilités
  • Symptômes de la crise

Thème 2 : caractérisation du processus de crise

  • Diversité des crises : typologie, globalisation des risques et des crises, menaces émergentes
  • Dynamique de crise :
    • En amont de la crise : critères de caractérisation, veille et alerte (signaux avertisseurs forts et faibles, seuils, indicateurs, etc.), vulnérabilités organisationnelles, facteurs externes ou internes (humains, managériaux, techniques, opérationnels)
    • En crise : organisation, actions et décisions, anticipation
    • Sortie de crise : facteurs et critères de sortie de crise, risque de rechute, conséquences à court et long terme, réajustements et remédiations
  • Facteurs influençant les processus de crise

Thème 3 : vers une culture globale de crise

  • Forces et faiblesses de la diversité des cultures de crise (inter-services, interministériels, européennes et internationales) : développement des connaissances, de l’analyse et des échanges de pratiques des différents acteurs
  • Organisation de l’État en crise
  • Démarche projet top-down (mobilisation de la direction qui initie la démarche) et bottom-up (implication des équipes qui s’approprient le sujet et s’acculturent) pour impliquer l’en-semble des acteurs dans une structure
  • Implication et participation du citoyen et de la société civile dans la gestion de crise ; attentes du citoyen en regard d’une crise et conséquences sur le décideur (exigence citoyenne, pressions, médiatisation, principe de précaution, judiciarisation)