Remise du prix de la Recherche INHESJ 2018

Jeudi 13 décembre 2018, Christian Vigouroux, président du comité scientifique de l'Institut et président du jury, a remis le Prix de la recherche 2018 de l'INHESJ à Grégoire Le Quang pour sa thèse intitulée "Construire, représenter, combattre la peur : la société italienne et l’État face à la violence politique des "années de plomb", 1969-1981". La cérémonie a eu lieu en présence d'Hélène Cazaux-Charles, directrice de l'INHESJ, Thierry Leleu, préfet, président du conseil d'administration de l'INHESJ, et Stefania Rosini, adjointe de l'ambassadrice d'Italie à Paris.

Le jeune docteur aborde dans sa thèse cette période de l’histoire italienne où le terrorisme politique a profondément marqué la société et la vie politique du pays. Il présente une analyse dont l’originalité est de prendre comme point central la peur en tant que projet politique et apporte ainsi un éclairage profondément novateur à la compréhension du phénomène terroriste. Il a rédigé sa thèse sous la direction de Marie-Anne Matard-Bonnucci, professeure à l'Université Paris 8 Vincennes - Saint-Denis, et Angelo Ventrone, professeur à l'Université de Macerata en Italie.

Aujourd'hui normalien, agrégé d’histoire et actuellement attaché temporaire d'enseignement et de recherche à l'ENS de Paris, Grégoire Le Quang fait également partie de l'Institut d'histoire du temps présent, unité mixte de recherche du CNRS, rattachée à Université Paris 8 Vincennes - Saint-Denis.

Chaque année, le Prix de la recherche INHESJ distingue une thèse en sciences humaines et sociales ou en droit portant sur les thématiques de sécurité et de justice. Les candidatures pour l'édition 2019 seront ouvertes dès janvier. Le vainqueur se verra remettre la somme de 3 500€.

 

> Consulter le discours de Christian Vigouroux, président du comité scientifique de l'INHESJ

> Consulter le discours de Grégoire Le Quang, lauréat du Prix de la recherche INHESJ 2018