Radicalités militantes et réponses publiques en Europe

Paris - 19 et 20 octobre (compte-rendu)

Le colloque « Radicalités militantes et réponses publiques en Europe : Interactions, dynamiques d’escalade et de désescalade », a été organisé par l’INHESJ dans le cadre du programme de recherche « Violences radicales militantes » (Vioramil), financé par l’Agence nationale de la recherche, et réunissant un consortium de laboratoires de recherche.

(historiens, politistes, sociologues), a réussi son pari: mutualiser des regards issus d’expériences diversifiées afin de mieux connaître les réponses apportées en Europe aux groupes militants violents (extrêmes gauches, extrêmes droites, djihadismes, etc.). Les deux jours d'échanges ont permis d'évaluer les différentes formes de réponses apportées par les Etats (préventions primaire et secondaire, répression, gestion des manifestations de rue…), mais aussi s’interroger sur les effets desdites réponses, dont certains sont difficilement maîtrisables, voire indésirables (par exemple, les phénomènes d'escalade de la violence).

Les résultats de ces échanges riches, stimulants et issus de la volonté de faire dialoguer chercheurs et praticiens paraitront aux éditions Riveneuve, dans le courant de l’année 2018.