Ouverture des sessions nationales 2018/2019

Les trois promotions annuelles de l’INHESJ ont fait leur rentrée le 18 septembre. Pour cette année qui marquera les 30 ans de l’Institut, 171 auditeurs intègrent les sessions nationales « Sécurité et Justice », « Protection des entreprises et Intelligence économique » et « Management stratégique de la crise ». Une quatrième session « Souveraineté numérique et Cybersécurité », commune avec l’IHEDN, fera sa première rentrée le 4 octobre avec 40 auditeurs.

Les 171 auditeurs des trois promotions annuelles de l’INHESJ ont été désignés par arrêtés du Premier ministre cet été. A raison de 4 jours par mois, ils ont débuté la semaine dernière leur formation qui s’achèvera en juin 2019. Les ministères de l’Intérieur et de la Justice, ainsi que leurs principales directions, ont été directement associés à la construction de l’offre de formation. Ceci a permis d’élaborer un programme à la fois de haut niveau et répondant aux préoccupations des administrations confiant des auditeurs à l’Institut.

Créée avec l’INHESJ en 1989, la session nationale « Sécurité et Justice » fêtera cette année ses 30 ans d’existence. Elle accueille 104 auditeurs, dont 71 hommes et 33 femmes. 60% d’entre eux sont issus du secteur public (Police, Gendarmerie, ministères, services du Premier ministre, Parlement, etc.) et 40% du privé (entreprises privées, professions libérales, journalistes).

La 22e promotion de la session « Protection des entreprises et Intelligence économique » reçoit 41 auditeurs, parmi lesquels 36 hommes et 5 femmes. Ils proviennent à parts égales du public (ministères et forces de sécurité principalement) et du privé (PME, grands groupes, chambres de commerce et d’industrie).

Pour sa 6e édition, la session « Management stratégique de la crise » est composée de 26 auditeurs (54% d’hommes et 46% de femmes). 73% proviennent du secteur public (administrations territoriales, ministères, forces de sécurité, ONG) et 27% du privé (entreprises privées et médias).

Alternant séminaires, témoignages de personnalités reconnues dans leur domaine, exercices pratiques, visites de terrain et travaux de groupe, ces formations contribuent à la préparation des cadres des secteurs public et privé à l’exercice de leurs fonctions.