ISO 22342 : les experts français rédigent une norme sur le management de la sûreté

Depuis janvier 2016, le département « Intelligence et sécurité économiques » de l’INHESJ participe, avec le soutien de l’Association française de normalisation (AFNOR), à l’élaboration d’un projet de norme internationale sur le management de la sûreté, plus particulièrement sur les lignes directrices d’un plan de sûreté pour une organisation (ISO 22342). La proposition française, soumise au vote en septembre 2018, a été approuvée par 30 pays sur 34 votants. Ce vote a marqué l’entrée du projet français dans le processus de normalisation ISO et le début de l’écriture de la norme (lire ou relire l’article à ce sujet).

Du 8 au 13 septembre 2019, 150 membres experts du comité technique 292 (Technical committee 292 ou TC 292) « Security and Resilience » de l’Organisation internationale de normalisation étaient réunis à Bangkok (Thaïlande) pour un séminaire international visant à travailler à l’élaboration et la révision de normes ISO relatives à la « normalisation dans le domaine de la sécurité pour accroître la sécurité/sûreté et la résilience de la société ».

Le groupe de travail n°6 (Working group 6 ou WG6), consacré à la sûreté préventive, s’est penché sur la norme sur le management de la sûreté dont la publication est prévue en 2022. Si les Français, épaulés par la commission nationale de sécurité et résilience et son « groupe d’experts service de sécurité » (AFNOR/GE SS), mènent ce projet, plusieurs pays contribuent à l’écriture de la norme.

La réunion internationale à Bangkok a permis de finaliser le plan de la norme sur le management de la sûreté

Une première ébauche avait été présentée au WG6 à Paris en avril 2019. Les experts s’étaient alors prononcés pour un remaniement du projet de travail afin de « parvenir à un consensus sur l'essence même de la future norme ». Lors de la réunion internationale tenue à Bangkok, un deuxième projet de travail a été discuté par le WG6. Cette réunion a permis aux experts présents de s’accorder sur la structure et le plan du projet de norme sur le management de la sûreté.

En la personne de Fanny Cros, chargée de mission du département « Intelligence et sécurité économiques », l’INHESJ participe activement aux travaux d’écriture de la norme au sein du « groupe d’experts service de sécurité » et du WG6. L’implication de l’Institut dans l’élaboration de cette norme vise à consolider l’influence française dans ce domaine mais aussi à promouvoir une vision globale de la sûreté indispensable au sein des organisations, telle que l’INHESJ le promeut dans ses formations sur la protection des entreprises et l’intelligence économique. Cette norme contribuera également à accroître le niveau de protection et à créer un avantage compétitif pour les organisations.