« L’Europe de la sécurité et de la justice » : retour sur le séminaire de la 31e session nationale de l’INHESJ

Pour leur deuxième séminaire de l’année, les 92 auditeurs de la 31e session nationale « Sécurité et Justice » se sont déplacés à Bruxelles et La Haye du 14 au 17 octobre 2019 pour assister à des conférences de haut niveau au sein de plusieurs institutions européennes.

C’est à la Commission européenne qu’a débuté ce séminaire avec une première intervention d’un conseiller du coordinateur de l'Union Européenne (UE) pour la lutte contre le terrorisme. Celui-ci a exposé les moyens d’actions de l’UE dans ce domaine. Marc Sulon, chef d’unité « Systèmes pour les frontières, la migration et la sécurité », a ensuite présenté le futur système informatique européen de suivi des visas et des demandes d’asiles qui devrait considérablement modifier le fonctionnement de la politique migratoire de l’Union.

Plus tard, le groupe s’est rendu au Conseil de l’Union Européenne où Roland Genson, directeur justice et affaires intérieures au Secrétariat général du conseil de l’Union européenne et auditeur de la 8e session nationale « Sécurité et Justice » en 1996, a présenté le système de coopération européenne en matière de police et de justice. Le cycle politique de l’UE « EMPACT » pour le renforcement de la lutte contre la grande criminalité internationale organisée a notamment été exposé aux auditeurs.

Avant de visiter le Parlement européen, la Représentation permanente de la France auprès de l’Union Européenne a ouvert ses portes aux auditeurs pour une rencontre avec Bruno Cruchant et Thierry Quintard, conseillers aux affaires intérieures, qui ont présenté respectivement les positions françaises sur la politique migratoire de l’UE et le fonctionnement concret de la négociation communautaire en matière de sécurité intérieure.

Visite d’Europol et d’Eurojust à La Haye

À la Haye, plusieurs personnes travaillant pour Europol, agence européenne de police criminelle, sont venues présenter les moyens de l’UE en matière de lutte contre la cybercriminalité, et plus particulièrement la Force d’action anticybercriminalité européenne (J-CAT). Ce séminaire s’est terminé par l’intervention de Baudoin Thouvenot d’Eurojust, agence visant à renforcer la coopération entre les autorités de justice des différents États-membres et au-delà. Membre national pour la France depuis le 1er septembre 2019, M. Thouvenot a détaillé les enjeux de cette agence qui ambitionne de devenir un acteur clé dans la lutte contre la criminalité organisée transfrontalière dans l'Union européenne.

Ce séminaire a permis aux auditeurs d’acquérir une vision de la sécurité et de la justice étendue au champ européen à travers des conférences et des échanges sur des thématiques actuelles.

En mai, ils se rendront en Grèce pour leur deuxième voyage d’études qui proposera un focus plus particulier sur le traitement des questions de sécurité et de justice par les autorités helléniques.