IHEMI

Les politiques locales de prévention de la délinquance et de sécurité. Enjeux locaux et logiques partenariales.

Fil d'Ariane

Le contenu de cette page a été écrit et publié sous la direction de l'Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ) qui a rejoint l'Institut des hautes études du ministère de l'Intérieur (IHEMI) le 1er janvier 2021. Il était important pour la direction de l'IHEMI de conserver l'ensemble du contenu de l'INHESJ, qui constitue désormais la mémoire de l'institut.

Date : Jeudi 17 décembre 2020
Horaires : 10h-17h30
Lieu : En ligne
Séminaire
Les politiques locales de prévention de la délinquance et de sécurité. Enjeux locaux et logiques partenariales.
Cette journée d’étude s’inscrit dans le cadre d’un projet de recherche mené au Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales (Cesdip), et soutenu par l’INHESJ, portant sur le partenariat dans les politiques locales de sécurité et de prévention de la délinquance.

Présentation de la journée d'étude

Si les enjeux de sécurité occupent souvent le devant de la scène des agendas politique et médiatique, les questions de prévention de la délinquance et de sécurité sont également des enjeux saisis localement, au sein d’assemblées plus discrètes. On compte de nombreux dispositifs partenariaux au niveau local, qui croisent sécurité publique et diverses formes de prévention de la délinquance : conseils locaux de sécurité et de prévention de la délinquance, cellules de veille, groupes de travail, comités territoriaux, cellules d’échanges d’informations nominatives, groupes de partenariat opérationnel, etc. Ces instances réunissent une pluralité d’acteurs : les municipalités, les représentants locaux de l’État (préfecture, police, gendarmerie, justice), les professionnels du travail social et de l’éducation nationale, mais également les bailleurs et les transporteurs.

L’objectif affiché de ces différents dispositifs partenariaux est toujours le même : permettre aux acteurs concernés par les enjeux de sécurité et de prévention de dialoguer, de rassembler et articuler leurs forces et compétences, afin de définir ensemble des actions communes. Cependant, la prévention de la délinquance demeure une notion aux contours flous, qui se décline sous des formes multiples et hybrides. Afin d’analyser les reconfigurations des modes de gouvernement de la sécurité publique et de saisir le sens des évolutions contemporaines de la prévention de la délinquance, nous proposons de porter notre attention sur la façon dont les acteurs coproduisent (ou non) de l’action commune autour des questions de prévention et sécurité au niveau local. Pour cela, il faut s’intéresser aux relations entre les acteurs, aux structures d’interdépendance qui les lient, aux formes et aux degrés de coopération et aux éventuelles résistances (professionnelles, organisationnelles et/ou institutionnelles) qui s’y opposent. C’est tout l’objet de cette journée d’étude, qui sera composée de trois sessions.

Une première session portera sur la police de sécurité du quotidien, créée en 2018, afin d’interroger les éventuelles inflexions que celle-ci engendre dans le pilotage et les orientations données aux politiques partenariales locales. Une deuxième session s’intéressera aux logiques de circulation de l’information et au type d’informations échangées, en questionnant notamment la place croissante accordée au nominatif dans les instances partenariales. Enfin, la troisième session sera consacrée à l’influence des enjeux politiques (politics) sur la fabrique des politiques locales (policies), afin de saisir l’articulation entre les orientations politiques des municipalités et les formes de prévention mises en œuvre localement.

 

Programme

Mot de bienvenue (10h-10h05)

Éric Freysselinard, directeur de l'IHEMI

 

Introduction (10h05-10h30)

  • Jacques de Maillard, professeur de science politique, CESDIP, UVSQ
  • Valérie Icard, doctorante en science politique, CESDIP, INHESJ, UVSQ

Session 1. Des politiques de sécurité partenariales ? L’exemple de la PSQ. (10h30-12h)

Modération : Anne Wuilleumier

  • Thierry Delpeuch (Chargé de recherche CNRS en sociologie et science politique, PACTE) : La Police de sécurité du quotidien comme révélateur de l'adhésion variable des forces de sécurité aux approches partenariales.
  • Virginie Malochet (Sociologue, Chargée d’études à l’Institut Paris Région, chercheuse associée au CESDIP) : La Police de sécurité du quotidien sous l'angle des partenariats locaux.
Pause (12h-14h)

Session 2. Partenariats locaux et circulation de l’information (14h-15h30)

Modération : Valérie Icard

  • Missiva Medjkane (Doctorante en droit, Laboratoire Droit et changement social – Université de Nantes) : Les échanges d'informations nominatives dans les instances de partenariat local
  • Lili Soussoko (Doctorante en science politique, SAGE, Université de Strasbourg) : Les identités professionnelles face au partenariat : le cas d’un dispositif local de prévention de la radicalisation
Pause (15h30-15h45)

Session 3. Enjeux politiques et politiques locales de sécurité et de prévention de la délinquance (15h45-17h15)

Modération : Jacques de Maillard

  • Audrey Freyermuth (MCF en science politique, CHERPA, Sciences Po Aix) : Compétition politique locale et sécurité : comment la sécurité devient une affaire municipale
  • Elizabeth Johnston (déléguée générale FFSU) et Émilie Petit (déléguée générale adjointe FFSU) : L'influence de la couleur politique sur les orientations locales des politiques de prévention et de partenariat

Conclusion (17h15-17h30)

Anne Wuilleumier, cheffe du Département études et recherche de l'IHEMI, chercheure associée au CESDIP

 

 

Cette journée d’étude est organisée par :

  • Anne Wuilleumier, cheffe du Département études et recherche de l'IHEMI, chercheure associée au CESDIP 
  • Jacques de Maillard, professeur de science politique Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et Sciences Po Saint-Germain en Laye ; directeur du CESDIP
  • Valérie Icard, ingénieure d’études CESDIP/INHESJ ; doctorante en science politique Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines