Colloque

Soumis par drupaljpm le ven, 09/01/2017 - 19:40
L'ONDRP/INHESJ avec le soutien du Conseil Supérieur de la Formation et de la Recherche Stratégiques (CSFRS) L’objectif de cet évènement était de réunir criminologues, chercheurs, praticiens, acteurs publics et médias afin d’échanger et de partager connaissances et expériences sur le thème de l’homicide intentionnel.
Image actualité
L’Europe de la sécurité et de la justice. Quels enjeux pour la France ?

Criminalité organisée, terrorisme et radicalisation, cybermenaces, gestion des crises et des frontières extérieures de l’Union sont les défis pour cette « sécurité intérieure européenne » émergente.

De leur côté, face à l’« Europe des insécurités », quelle contribution la justice en France et au plan européen est-elle en mesure d’apporter?

Au-delà, quelles synergies y a-t-il entre la France et l'UE dans ce domaine et peut-on parler d'une européanisation de la sécurité et de la justice à l’heure où la subsidiarité est revendiquée comme principe protecteur des compétences nationales ?

L'INHESJ organise ce colloque avec en première partie "Sécurité et justice, quels enjeux pour l'Europe" et en seconde partie "Sécurité et justice européennes, quels enjeux pour la France".

> Photothèque

Image actualité
Gérer le risque d’inondation : une responsabilité partagée

Les inondations représentent en France le risque naturel le plus présent et récurrent.

De l’aménagement des cours d’eau jusqu’à la gestion de crise lorsque l’inondation survient, en passant par les dispositifs d’alerte et la préparation à la gestion de crise, de nombreux acteurs publics interviennent dans la gestion des risques d’inondation, qu’il s’agisse des collectivités territoriales ou de services de l’Etat.

En attribuant au « bloc communal » une compétence nouvelle et obligatoire relative à la gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations (GEMAPI), la loi du 27 janvier 2014 de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles (dite loi MAPTAM) a modifié le cadre législatif de la prévention des inondations.

Quelles seront à partir du 1er janvier 2018 les rôles et les responsabilités des différents acteurs publics dans le domaine de la gestion du risque d’inondations ? Où s’arrête la prévention et où commence la gestion de crise ? Comment mieux coordonner les différents acteurs ?

> Programme
> Photothèque
> Vidéothèque

Image actualité
Radicalités militantes et réponses publiques en Europe

Le colloque « Radicalités militantes et réponses publiques en Europe : Interactions, dynamiques d’escalade et de désescalade », a été organisé par l’INHESJ dans le cadre du programme de recherche « Violences radicales militantes » (Vioramil), financé par l’Agence nationale de la recherche, et réunissant un consortium de laboratoires de recherche.

(historiens, politistes, sociologues), a réussi son pari: mutualiser des regards issus d’expériences diversifiées afin de mieux connaître les réponses apportées en Europe aux groupes militants violents (extrêmes gauches, extrêmes droites, djihadismes, etc.). Les deux jours d'échanges ont permis d'évaluer les différentes formes de réponses apportées par les Etats (préventions primaire et secondaire, répression, gestion des manifestations de rue…), mais aussi s’interroger sur les effets desdites réponses, dont certains sont difficilement maîtrisables, voire indésirables (par exemple, les phénomènes d'escalade de la violence).

Les résultats de ces échanges riches, stimulants et issus de la volonté de faire dialoguer chercheurs et praticiens paraitront aux éditions Riveneuve, dans le courant de l’année 2018.

Image actualité
Bernard CAZENEUVE, ministre de l'Intérieur, allocution d'ouverture des Assises de la sécurité privée

« Nouvelles menaces , nouveaux défis pour une sécurité privée en pleine mutation ». Le secteur de la sécurité privée fait face à de profonds bouleversements : une reprise marquée notamment par le développement de nouveaux modèles de création de valeur avec une utilisation croissante des technologies du numérique. Les attentats de masse ont, par ailleurs, engendré une hausse importante de la demande de sécurité et posent avec accuité la question de l’évolution des missions et de la place de la sécurité privée. Comment favoriser et réguler ces nouvelles activités? Quel rôle peut-jouer la sécurité privée aux côtés des forces de sécurité publique? Comment se situe la France au niveau européen ?

Les 4èmes assises de la sécurité privée organisées conjointement par l'INHESJ, la DCS et le CNAPS ont eu lieu le lundi 5 décembre 2016 à l'École militaire – amphi Foch

Photo : Bernard CAZENEUVE, ministre de l'Intérieur, allocution d'ouverture des Assises de la sécurité privée.

Discours du ministre de l'Intérieur  
Discours d'Hélène CAZAUX-CHARLES
Discours du préfet Jean-Paul CELET
Discours de Philip ALLONCLE
Intervention de Thomas CAMPEAUX

> Photothèque
> Vidéo

Image actualité
Colloque "Sécurité et Justice. Le défi de l'algorithme"

Dans le cadre de la « loi pour une République numérique », la Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL) a initié un cycle de débats publics sur les enjeux éthiques de l’usage des algorithmes dans la société française. L’INHESJ s’inscrit dans ce débat pour mener un travail de réflexion sur ce thème dans les champs de la sécurité et de la justice. Que représente exactement aujourd’hui l’usage des algorithmes dans les pratiques judiciaires et dans l’action des services de sécurité ? Quels changements sont induits dans les modes de pensée et d’action ? Que signifie le terme « prédictif » ? Quelles perspectives se dégagent dans un avenir proche ?
L’INHESJ en collaboration avec le projet INNOX (recherche financée par l’Agence Nationale de la Recherche) a proposé une journée de réflexion et d’échanges avec les principaux experts travaillant aujourd’hui sur cette question.

> Photothèque
> Vidéothèque
> Retombées réseaux sociaux
> Revoir le programme

Image actualité
Argent de la drogue

Dans le cadre du plan gouvernemental 2013-2017, la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA) a confié à l’Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ), une étude portant sur l’évaluation de l’argent de la drogue en France.

À cette occasion, l’INHESJ en partenariat avec la MILDECA a organisé le colloque intitulé Argent de la drogue, le mercredi 2 novembre 2016 de 9h à 12h30, à l’Amphithéâtre Lacoste- Ecole Militaire, ouvert par Hélène CAZAUX-CHARLES, directrice de l'INHESJ, Frédéric DESAUNETTES, directeur adjoint de l'INHESJ et par Danièle JOURDAIN MENNINGER, présidente de la MILDECA.

La présente étude, réalisée par Christian BEN LAKHDAR, de l'Université de Lille 2, Nacer LALAM et David WEINBERGER, tous deux chargés de recherches à l'INHESJ, avait pour ambition de proposer une estimation des chiffres d’affaires des drogues illicites, dans un premier temps, et une approche exploratoire des bénéfices tirés du trafic de stupéfiants, dans un second temps. La démarche s’est appuyée sur une analyse économétrique doublée d’un examen approfondi de procédures judiciaires en lien avec le trafic de drogues et d’entretiens auprès de fonctionnaires en charge de la lutte contre ce trafic. Les chercheurs se sont déplacés en Guyane, en Colombie et en Espagne pour collecter des informations relatives aux filières de la cocaïne et du cannabis. L’enjeu sensible de ce travail a consisté à déconstruire le fonctionnement des organisations de trafic afin d’obtenir les principaux coûts que doivent prendre en charge les trafiquants.

> Télécharger la synthèse du rapport

> Télécharger la revue de presse

Image actualité
VIIème Assises nationales de la recherche stratégique

La mondialisation, l’intégration par les échanges, la circulation des personnes, des services et des biens, les tendances à l’uniformisation culturelle ont pu faire croire à une convergence vers l’unité du monde et à la construction d’une « communauté internationale ». Certains avaient prophétisé la fin de l’histoire, d’autres encore entrevoyaient que la planète deviendrait plate grâce à l’abolition des barrières physiques et mentales que devait permettre la diffusion universelle des technologies d’information et de communication. La société internationale devait ainsi se structurer non pas autour des états, des puissances et des rapports de force, mais trouver son unité dans l’instantanéité et l’universalité des échanges interpersonnels.

L’Europe, construite sur le droit et sur la culture du compromis, apparaissait comme la pointe avancée de ce mouvement. Elle avait aboli la violence comme instrument de règlement des différends entre états et au sein des états, montrant ainsi l’exemple au reste du monde…
S’inscrivant dans l’actualité, à travers une approche transversale et prospective, les VIIèmes Assises Nationales de la Recherche Stratégique auront pour thème cette année : un monde fragmenté.

> Revoir le programme

Image actualité
Colloque : Radicalités militantes et réponses publiques en Europe

Les recherches sur les radicalités militantes et les politiques publiques qui leur sont dédiées ont connu un nouvel élan avec la résurgence du djihadisme en Europe, en réponse aux demandes sécuritaires des institutions qui les financent, et cela influe inévitablement sur leurs problématiques. Nombre de recherches / recherches-actions en cours proposent d’identifier les ressorts du passage et/ou du renoncement à la radicalité, tout en étant parfois soumises à des exigences particulières d’opérationnalité: détection, évaluation, efficacité des programmes de désengagement.

Il importe également dans ce sillage interroger les effets quelquefois non maîtrisés de la réponse publique sur le cours de l’action militante radicale : les dynamiques d’escalade qu’elle peut nourrir, mais aussi de désescalade qu’elle peut rechercher et qu’une approche comparative est particulièrement encline à révéler. Ce colloque ambitionne de faire dialoguer chercheurs et décideurs publics dans une réflexion doublement transversale, puisqu’elle appréhende horizontalement des radicalités militantes porteuses d’idéologies différentes (extrêmes gauches, extrêmes droites, djihadismes, etc.), tout en questionnant leurs évolutions en miroir des actions publiques qui leurs sont consacrées.

Télécharger le programme

Les inscriptions sont closes

 

 

Image actualité
Hélène CAZAUX-CHARLES - directrice de l'INHESJ

Depuis leur création en 2007, les Rencontres des Acteurs publics (RAP) sont l'occasion d'un débat autour des politiques publiques. Élus, membres du gouvernement, hauts fonctionnaires, experts y débattent sous le contrôle de la rédaction d'Acteurs publics qui en rend compte dans l'ensemble de ses publications. Traditionnellement organisées en 3 jours au Conseil économique, social et environnemental, la formule des RAP évolue en 2016. Elles sont dorénavant réparties sur 4 jours dans l'année. Chacune de ces journées étant plus spécialement dédiée à l'une des 4 thématiques des Clubs : Performance publique, environnement, santé-social, sécurité intérieure.
L'INHESJ en partenariat avec Acteurs publics organise la dernière journée des RAP de l'année 2016 consacrée à la sécurité intérieure et soutenue par le Club des acteurs de la sécurité intérieure.

> Photothèque
> Vidéothèque