Le recours au WEB 2.0 lors des catastrophes

LIREC n°11 - Mars 2011

Lirec Nº 11

Date de publication
mars - 2010

La rupture à un seuil critique des réseaux de communication traditionnelle est un phénomène quasi inévitable en cas de catastrophe majeure. L’infrastructure sous-jacente à l’utilisation des réseaux sociaux (serveurs d'application, liaisons d'accès terrestres ou mobiles, installations de traitement de données) apparaît en contrepoint suffisamment fiable et résistante lorsque survient une catastrophe. En l’absence de téléphonie, la mobilisation sur internet est de ce fait majeure. Elle sert avant tout à rechercher des proches disparus, au transfert d’informations et d’images. Via Internet, les nouveaux médias offre toute un potentiel de communication en temps réel, souvent instantanée d’informations, pouvant être exploitées par les services d’urgence et optimiser la collaboration entre secours et population. Cette dernière est celle qui pâtit le plus de cette rupture des réseaux de communication. Dans les premiers instants, le black out de l’information relatif à la nature de l’évènement et aux consignes de survie sont des questionnements partagés par l’ensemble de la population directement impactée.

Télécharger le PDF :
lirec-11.pdf1.8 Mo
Nombres de pages
12